Comment assurer l’entretien d’un poêle à granulés ?

Ramonage cheminée

Conseils d’entretien de votre appareil de chauffage à granulés

Le poêle à granulés séduit parce qu’il permet de chauffer la maison sans demander trop d’efforts. Toutefois, un poêle à granulés de bois est un appareil complexe demandant un entretien à la fois sérieux et régulier. Des opérations courantes de nettoyage et un entretien annuel assuré par un professionnel permettront à votre poêle d’assurer votre sécurité et votre confort thermique pendant de longues années. Entretenu correctement, votre appareil à granulés conservera ainsi son bel aspect, ses propriétés thermiques et mécaniques. Quels sont donc les bons réflexes et ceux à proscrire ?

Voici nos conseils pour votre améliorer votre confort et optimiser les performances de votre appareil de chauffage à granulés.

Dans cet article :

  1. Nettoyage de  la vitre
  2. Gestes et fréquence d’entretien d’un poêle à granulés
    1. Entretien régulier
    2. Nettoyage périodique
    3. Maintenance annuelle par un professionnel
  3. Ramonage du conduit de cheminée
  4. Actions à mener en fin de saison de chauffage

1 – Quelle technique utiliser pour nettoyer la vitre céramique d’un poêle à granulés ou d’un poêle à bois ?

  • Limiter l’encrassement de la vitre

Par la force des choses, la vitre d’un poêle à granulés noircit avec le temps. Cependant, une règle essentielle vous permet de limiter ce phénomène et, ainsi, d’espacer davantage les nettoyages. En effet, plus le granulé est humide, plus la vitre et les parois de votre poêle à granulés s’encrassent. Nous vous conseillons donc de bien choisir son combustible. Invicta recommande l’utilisation de granulés de bois certifiés NF, DINplus ou ENplus. La certification garantit l’utilisation d’un combustible granulé de qualité et un chauffage performant. Les granulés certifiés offrent un taux d’humidité inférieur à 10% et un rendement élevé.

  • Nettoyer la vitre

Le nettoyage est un moment sensible, car il ne faut surtout pas endommager la vitre ou l’appareil. Nous vous recommandons donc d’utiliser des produits adaptés. Évitez les éponges ou de chiffons abrasifs. Ils rayent la vitre de manière irréversible. Ne pulvérisez jamais de produit à vitre directement sur la vitre (3) pour éviter qu’il ne coule sur les joints ou les surfaces métalliques de votre appareil. La meilleure technique de nettoyage de la vitre consiste à pulvériser une petite quantité de nettoyant sur un chiffon doux (1) et de frotter ensuite les surfaces encrassées (2).

Conseils : Si vous souhaitez limiter l’usage de produits chimiques pour nettoyer la vitre de votre poêle à pellets ou de votre poêle à bois, le papier journal offre une alternative plus naturelle. Humidifiez du papier journal et trempez-le dans de la cendre froide avant de frotter la vitre. La cendre agit comme un abrasif, sans risque, pour venir à bout des taches.

2 – Quels sont les gestes et la fréquence d’entretien d’un poêle à granulés?

La fréquence de nettoyage des éléments indiqués ci-dessous est directement liée à la qualité du combustible et aux conditions d’utilisation de l’appareil. L’entretien augmente en fonction de la durée et de la puissance de fonctionnement de l’appareil de chauffage. Préalable indispensable avant toute opération d’entretien : le poêle à granulés doit être éteint, refroidi et débranché.

Entretien de type A
Quelles sont les opérations d’entretien à effectuer au moins deux fois / semaine ?

  • Entretien du creuset

Sortez le brûleur (B) de son logement. Retirez les cendres ou la suie qui pourraient obturer les passages d’air, soit en frottant à l’aide d’une brosse en acier, soit en utilisant un aspirateur à cendres spécifique.

  • Entretien du cendrier, de son compartiment et de la chambre de combustion

Retirez le cendrier (H) de la chambre de combustion, et videz les cendres qu’il contient dans un container métallique adapté. En utilisant un aspirateur à cendres spécifique, aspirez les cendres résiduelles du cendrier. Aspirez également tout la cendre qui s’est déposée dans le compartiment du cendrier ou sur la porte du poêle à pellets.

Entretien de type B
Quelles sont les opérations d’entretien à effectuer périodiquement ?

Après 350 à 400 heures d’utilisation de votre poêle à granulés, ou lorsque vous aurez consommé 500 à 600 kilos de granulés (soit 33 à 40 sacs de 15 kg), entreprenez les actions de nettoyages suivantes. Celles-ci s’ajoutent aux opérations d’entretien de type A.

  • Entretien des parois intérieures du poêle et de l’échangeur de chaleur

Démontez les parties amovibles telles que la plaque supérieure (déflecteur), les plaques latérales et la plaque foyère (P). Nettoyez soigneusement l’échangeur de chaleur (S) à l’aide de la brosse à 90° fournie avec l’appareil de chauffage. Aspirez ensuite la suie et les cendres résiduelles.

  • Entretien du compartiment de collecte de poussières de l’échangeur

Dévissez le cache du compartiment de collecte de poussières (V) situé dans le bas du poêle à granulés, sous la porte. Videz le compartiment à l’aide d’une petite pelle, puis aspirez la suie et les cendres résiduelles.

Entretien de type C
Pourquoi mon poêle à granulés doit-il être entretenu par un technicien qualifié une fois par an ?

Pour votre sécurité et la durabilité de votre poêle, un technicien qualifié doit assurer un entretien complet de votre poêle à granulés une fois par an, de préférence en fin de saison de chauffage. A défaut, la maintenance par un professionnel est impérative lorsque le message service apparaît sur l’écran de contrôle de votre poêle, après 2000 heures de fonctionnement. En plus des entretiens de type A et C, le professionnel qualifié effectuera les opérations de maintenance suivantes sur votre appareil de chauffage :

  • Entretien de l’extracteur de fumées et de son compartiment
  • Entretien du ventilateur d’air chaud
  • Contrôle des organes de régulation
  • Vérification de l’état des joints et des pièces amovibles
  • Nettoyage des tubes de raccordement

Conseils : En règle générale, le remplacement des joints s’effectue après un, deux ou trois ans d’utilisation du poêle à pellets selon la fréquence et l’intensité d’utilisation. Les joints doivent toujours garder leur caractéristique d’élasticité.

3 – Ramonage du conduit de cheminée : quels objectifs et obligations ?

A quoi sert un ramonage régulier ? 

La formation de dépôt de suie dans le conduit de cheminée est inévitable, même en utilisant des appareils à haut rendement et des conduits de cheminées performants. Un ramonage périodique est indispensable pour 4 raisons :

  1. L’élimination des suies et des dépôts ;
  2. La sécurité de votre habitat, en limitant les risques d’incendie et d’intoxication ;
  3. L’optimisation du fonctionnement du poêle à granulés ou du poêle à bois et, de fait, l’obtention d’une meilleure combustion. Vous réalisez ainsi des d’économies substantielles sur le combustible, granulés ou bûches ;
  4. La réduction de la pollution de l’air ! Avec une cheminée propre, vous faites du bien autant à votre environnement qu’à vous-même ou à votre appareil de chauffage.

Le ramonage est-il obligatoire ?

Le ramonage régulier du conduit d’évacuation  constitue une obligation légale pour le propriétaire du logement, dans lequel l’appareil de chauffage est présent. Pour connaître toutes les conditions relatives à cette obligation, consultez le règlement sanitaire départemental de votre commune, mis à disposition par les mairies ou les préfectures.

A quelle fréquence le ramonage doit-il être réalisé ?

Concrètement, l’obligation légale est de 2 ramonages par an, dont un pendant la période de chauffe. Il convient ici de distinguer le ramonage « chimique » du « mécanique », mais seul le dernier est considéré par la loi.

Sous quelles conditions le ramonage doit-il être réalisé ?

Pour réaliser ce ramonage mécanique, le professionnel habilité agit pour éliminer les dépôts accumulés à l’intérieur, sur les parois du conduit, afin de permettre l’évacuation des fumées. Suite à son intervention, le ramoneur, certifié par l’Organisme Professionnel de Qualification et de Classification du Bâtiment (OPQCB), délivre un certificat, qu’il faut ensuite conserver pour mettre à disposition de son assureur en cas d’éventuel sinistre.

Quel est le prix moyen d’un ramonage mécanique réalisé par un professionnel ?

En termes de tarifs, en utilisant les services d’une entreprise spécialisée dans le ramonage, il vous en coûtera entre 40 et 80 euros. A noter que le prix varie en fonction de votre secteur géographique, de la taille de votre conduit ainsi que de son niveau d’encrassement.

Conseils : peu avant le début d’une nouvelle saison de chauffe, inspectez les tuyaux de raccordement et le conduit de fumée, même d’ils ont déjà été ramonés. Vous vérifierez ainsi qu’ils ne soient pas obstrués par des nids d’oiseaux, d’insectes ou de petits mammifères.

4 – En fin de la saison de chauffe, quels gestes dois-je effectuer pour préserver mon poêle à pellets ?

Peu avant la mise hors service de l’appareil et avant l’entretien annuel, utilisez le poêle à granulés jusqu’à vider complètement le réservoir. Enfin, débranchez toujours votre appareil pendant la période où le poêle n’est pas utilisé.

En conclusion, n’hésitez pas à consulter la notice d’utilisation de votre appareil. Vous y trouverez de façon détaillée et illustrée toutes les instructions d’entretien adaptées à votre modèle.

Nos poêles à granulés

Partager sur linkedin
Partager sur facebook

Découvrez

Les articles associés